Qu'est-ce que l'hypnose ?

En vrai, c'est quoi l'hypnose ?

L’hypnose est un état parfaitement naturel que nous éprouvons tous, sans nous en rendre compte, au moins une fois toutes les 90 minutes. Parfois beaucoup plus.

Ne vous est-il jamais arrivé, lors d’un trajet habituel, que ce soit en voiture, à vélo ou à pieds, d’être dans vos pensées pendant une portion de ce trajet, puis de vous rendre compte en arrivant à destination, que vous ne vous souvenez pas d’avoir consciemment choisi le chemin à prendre.

Que s’est-il passé ?

Vous étiez en transe !

Ce que nous appelons communément « être hypnotisé » ou « être sous hypnose » est en réalité un état de transe. Et c’est naturel. Mais que se passe-t-il lorsque nous sommes en transe ? En gros, le conscient est un peu moins conscient, ou tout du moins un peu en retrait, tandis que l’inconscient est davantage sur le devant de la scène. Autrement dit, lorsque vous étiez en transe dans votre voiture ou sur votre vélo, avec la tête dans les nuages/pensées, vous vous êtes mis en pilotage automatique. C’est votre inconscient qui dirigeait. Et vous pouvez lui faire confiance, votre inconscient connait bien le chemin. En fait, il connait bien plus d’éléments que votre conscient, et de loin. Et la quantité de choses qu’il peut gérer en même temps est également extrêmement plus importante. En fait, si vous pensiez que vous preniez vos propres décisions consciemment, détrompez-vous. C’est l’inconscient qui vous fait choisir d’une manière consciente, ce que lui, veut.

Très bien, mais je ne comprends pas un truc : je dors ou je ne dors pas quand je suis en transe/hypnose ? Y a-t-il différentes formes d’hypnose ?

 

Oui, il y a plusieurs formes d’hypnose. En ce qui me concerne, je pratique l’hypnose ericksonienne, la plus douce et la plus respectueuse de la personne. Contrairement à d’autres formes plus directives, le patient n’est pas passif et participe à sa propre mise en transe. Le but va être d’installer un état hypnotique afin que l’inconscient soit davantage à l’écoute. En effet, étant donné que c’est lui qui tient les rennes, et qu’il est très puissant, si nous étions capable de communiquer avec lui pour lui donner des suggestions positives lui donnant davantage de ressources, il ne serait que mieux armé pour nous faire évoluer.

 L’inconscient est profondément bon, puissant et bienveillant. C’est un véritable réservoir de ressources. Simplement, ces ressources sont parfois bien enfouies.

L’inconscient veut toujours notre bien. Il nous protège en mettant en œuvre des stratégies qu’il considère comme efficace selon les informations dont il dispose, ainsi que l’historique des données accumulées au long de notre vie. Et malheureusement, parfois, au détour de mauvaises associations d’idées, il décide de nous protéger de quelque chose en nous limitant. En nous faisant croire que dans tel domaine, il n’existe qu’une manière de faire ou voir les choses. Du coup, s’il n’existe qu’une façon, il n’y a rien d’autre à faire que ce que l’on fait déjà, même si cela ne fonctionne pas. Et on répète ce schéma d’échec. Nous nous retrouvons englués dans un problème, en ne sachant pas forcément pourquoi il est là, et surtout, en voyant difficilement comment la situation pourrait s’améliorer. Et parfois, on ne se rend même pas compte de l’existence de la situation problématique. Comme si celle-ci avait l’apparence de la normalité.

C’est là que des disciplines comme la PNL ou l’hypnose (et d’autres) vont pouvoir aider en s’attaquant au nœud de la problématique. Concernant l’hypnose, il s’agira d’induire une transe, légère ou profonde, selon le besoin, afin que l’inconscient soit davantage à l’écoute. À partir de là, il sera réceptif à des techniques et suggestions aidantes.

Ce qu’il est important de savoir, c’est que contrairement à certaines fausses croyances, sous hypnose, nous ne dormons pas, bien au contraire,  nous sommes conscients. Nous avons davantage l’impression d’être particulièrement relaxés et détendus. Et à tout moment, nous pouvons sortir de transe si nous le souhaitons (même s’il est plus agréable d’en sortir lentement avec l’aide du thérapeute).

Et c’est justement parce que nous sommes toujours conscients, que pendant la transe, le thérapeute va communiquer avec l’inconscient, parfois, d’une manière subtile. C'est-à-dire que selon la problématique, le conscient ne doit pas comprendre ce qui est dit pour ne pas perturber le travail de l’inconscient. Et puisque le message est pour ce dernier, le thérapeute va pouvoir, entre autre, communiquer à travers une métaphore à deux niveaux. Le premier pour satisfaire le besoin de compréhension du conscient, et le second, subtilement encodé pour n’être compris que par l’inconscient.

Bref, l’hypnose est comme un voyage, parfois onirique, parfois pas, permettant à l’inconscient de mobiliser des ressources que le conscient pensait inexistantes ou disparues, et quelque fois même, de trouver des solutions qui ne seront connues ni du conscient, ni du thérapeute. C’est là l’un des phénomènes les plus puissants.

 

Alors, à quand votre prochain rêve éveillé ?

Michael Touitou

© 2023 par Fournier & Petit. Créé avec Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • White Instagram Icon